Sexisme systémique?

Que pensez-vous de cette interprétation de l’IRIS, relayée par la chroniqueuse Josée Legault du Journal de Montréal?
Dans un rapport déposé cette semaine, l’IRIS, un think tank de gauche, persiste à enfoncer l’idée qu’il y aurait toujours un écart salarial considérable entre les hommes et les femmes.
Afin de contrer l’argument nouvellement répandu selon lequel les femmes font des choix différents, ce qui expliquerait cet écart, une chercheuse de l’IRIS affirme : «Les femmes ne gagnent pas moins parce qu’elles font des choix différents, mais plutôt parce qu’elles subissent des pressions systémiques auxquelles échappent la plupart des hommes». « Notamment des responsabilités­­ familiales plus lourdes », ajoute Josée Legault.

Donc, les femmes – libres – ne font pas des choix : elles subissent des pressions.

La plus lourde étant de s’occuper de leurs enfants.

Je m’abstiens de tout commentaires, tellement c’est gros, et j’attends les vôtres.

 

3 thoughts on “Sexisme systémique?”

  1. LE SEXISME SYSTÉMIQUE C’EST l’élimination rapide ( en deux générations) des hommes du milieu de l’enseignement au Québec. Devenu un métier à risque, l’enseignement a perdu beaucoup d’intérêt pour les hommes et n’est plus invitant. L’ application des PAE (Programme d’accès à l’égalité) a fini d’enfoncer le clou en privilégiant le recrutement des femmes et des immigrants dans les années 90. Il était presqu’impossible pour un homme d’obtenir une permanence et une sécurité d’emploi avant une attente de dix ans, parfois. Je vous laisse imaginer comment vulnérable nous étions dans cette structure. N’importe quelle maudite folle pouvait se plaindre de vous et vous faire perdre votre emploi, harcèlement subtil, sexiste et pervers, déguisé en non-renouvellements de contrat.

  2. … EN 2017… les PAE (Programme d’Accès à l’Égalité) donne toujours préférence au recrutement d’une femme sur un homme, même si l’école a été vidée de ses hommes. À l’Université, 1 / 24 …un (un) (ein) (uno) ( one) (하나) 1 homme sur 24 femmes s’inscrit au Bac en enseignement. VOILÀ LE VÉRITABLE SEXISME SYSTÉMIQUE, À SON MEILLEUR… et l’oeuvre de ces féministes retors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *